CAMPAGNE DE FINANCEMENT D’URGENCE

Qu’est-ce qu’un centre de ressources périnatales (CRP)?

Un centre de ressources périnatales (CRP) est un organisme qui offre un éventail de services d’information et de soutien autour de la naissance en complémentarité avec les ressources du réseau de la santé (CISSS) et communautaires présentes dans le milieu. Les services des CRP visent l’ensemble de la population, reconnaissant ainsi que toutes les familles traversent une période de vulnérabilité lors de la venue d’un bébé.

Selon une recherche récente, « la transition à la parentalité est une expérience parentale intense, porteuse de nombreuses conditions de vulnérabilité et génératrice de besoins multiples ». Un CRP répond aux nombreux besoins des futurs et nouveaux parents en leur offrant de l’accompagnement, des outils et du soutien essentiels pendant cette période de bouleversements et d’adaptation de leur vie.

Qui bénéficie des services du CRP de Laval?

Mieux-Naître à Laval s’adresse à une clientèle universelle (c’est-à-dire tout le monde). Laval compte 4 300 naissances par année, ce qui en fait le CRP desservant potentiellement le plus grand nombre de familles. Encore peu connu de la population, Mieux-Naître à Laval voit son achalandage augmenter de façon continue et significative depuis l’ouverture des locaux à l’été 2015.

Quels sont les services offerts par le CRP de Laval?

Mieux-Naître à Laval offre un panier de services complémentaires à ceux offerts par le CISSS de Laval dont des rencontres prénatales en groupes réduits et avec un intervenant masculin pour les pères, l’accompagnement à la naissance, les relevailles à domicile et l’animation de café causeries hebdomadaires.

Pourquoi la situation du CRP de Laval est-elle si précaire?

Mieux-Naître à Laval fait partie des 7 CRP non financés qui aspirent à du financement. De ces 7 CRP non financés, Mieux-Naître est le seul qui ne reçoit pas d’autre financement gouvernemental à sa mission globale. Les CRP non financés voient leurs activités compromises; un membre du Réseau des CRP a du quitter le Réseau et cesser son volet CRP récemment faute de financement.

Après avoir respecté rigoureusement les étapes exigées par le MSSS pour les CRP, après avoir fait des efforts soutenus pour faire bouger son dossier auprès du MSSS, Mieux-Naître à Laval s’est retrouvé face à un dilemme : fermer ses portes ou se battre pour les garder ouvertes. Confiants dans l’appui de ses clients, de ses nombreux partenaires et de la population lavalloise, le conseil d’administration et la direction de Mieux-Naître à Laval ont choisi de tout mettre en oeuvre afin que les familles aient le soutien dont elles ont besoin.

Afin de faire face à la situation d’urgence, Mieux-Naître à Laval a revu son budget à la baisse, a coupé dans les dépenses et a fait des mises à pied. Mieux-Naître a su rallier autour de lui une équipe de bénévoles pour assurer certaines tâches. Contre toute attente, Mieux-Naître réussit à continuer à offrir tous les services essentiels et plus encore afin de préserver son offre et éviter d’abandonner sa clientèle fidèle en croissance continuelle. Mieux-Naître a pu obtenir les services d’une spécialiste en relations publiques et d’autres professionnels qui acceptent de l’appuyer pendant cette période difficile en ne comptant pas les heures offertes à titre pro bono.

Si le CRP de Laval devait fermer ses portes, quelles seraient les conséquences?

Pour notre clientèle, incluant les 4 300 bébés qui viennent au monde à Laval chaque année :

Sans CRP à Laval, ces familles devront se passer du soutien spécifique que le CRP Mieux-Naître à Laval leur offre (milieu de vie dédié aux familles qui vivent la période périnatale – accès à des informations fiables concernant leurs besoins au cours de la période périnatale). Ils devront soit tenter d’accéder à des services périnataux dans d’autres villes avoisinantes comme Terrebonne, St-Eustache ou Montréal, villes qui ont toutes des CRP, ou encore, pour celles qui en ont les moyens, avoir recours au privé.

Plus précisément…

  • Perte de l’accès à un milieu de vie communautaire et interculturel
  • Perte du service de relevailles à domicile
  • Perte de l’accès à des rencontres prénatales alternatives axées sur la physiologie
  • Perte de l’accès à diverses activités physiques pré et postnatales
  • Perte de l’accès à divers cours et ateliers favorisant l’adaptation à la vie avec un nouveau-né, le lien d’attachement, la co-parentalité harmonieuse, la santé naturelle
  • Perte de l’accès abordable aux divers services (tarifs modulés selon le revenu familial, incluant la gratuité)

Pour l’équipe Mieux-Naître à Laval :

  • Mise à pied de 4 ressources humaines et empêchement de la création d’emploi prévue
  • Arrêt de fournir du travail à une équipe de plus d’une vingtaine de contractuel-les
  • Cessation de la progression des inscriptions et de l’augmentation de la clientèle à laquelle on assiste depuis l’intégration dans les nouveaux locaux.
  • Bris d’un bail de 6 ans négocié à prix très avantageux
  • Empêchement de poursuivre une mission en laquelle toute l’équipe croit profondément

Pour notre partenaire Ville de Laval :

  • Comme municipalité certifiée Amie des enfants, Laval perdrait son seul CRP, ce qui n’est pas cohérent avec l’importance accordée à l’enfant dans l’offre de services sur le territoire où viennent au monde chaque année 4 300 bébés.

Pour nos autres partenaires qui nous ont appuyés financièrement et moralement depuis le début :

  • Impossibilité pour Mieux-Naître de rembourser le prêt de 100 000 $ consenti par le Réseau d’investissement social du Québec (RISQ) pour soutenir le prédémarrage de Mieux-Naître
  • Investissements financiers des partenaires régionaux et de plusieurs élus rendus inutiles

Pour le Ministère de la santé et des services sociaux (MSSS) et son bras régional, le CISSS de Laval :

  • Perte d’un fort levier pour l’atteinte des buts de la Politique de périnatalité du Québec
  • Perte d’un levier pour l’atteinte d’objectifs de santé publique
  • Arrêt des retombées des investissements du réseau régional de santé au cours des dernières années
  • Cessation de l’atteinte de la cible priorisée au Projet clinique : Collaborer à la mise en place d’un milieu de vie communautaire et interculturel dédié aux parents lors de la période périnatale.
  • Impossibilité de poursuivre l’entente de services de relevailles prévue récurrente par le CISSSL pour les famille moins nanties

Quel est le statut légal du CRP de Laval?

Organisme communautaire à but non lucratif et entreprise d’économie sociale, la mission de Mieux-Naître à Laval relève du Ministère de la santé et des services sociaux. Mieux-Naître est incorporé sous la partie 3 de la Loi sur les compagnies au Québec et est un organisme de bienfaisance enregistré auprès de l’Agence du revenu du Canada.

Quels sont les rôles respectifs du MSSS et des CISSS concernant les CRP?

Le Ministère de la santé et des services sociaux (MSSS) est un partenaire principal dans la mise en place des CRP qu’il finance depuis la fin des années 90 afin qu’ils contribuent à mettre en œuvre la Politique de périnatalité du Québec (document disponible sur demande).

Depuis leur implantation (entre 1998 et 2003), le MSSS finançait directement les CRP. En 2008, le MSSS a décidé de faire transiter l’argent destiné aux CRP par les Agences régionales de la santé et des services sociaux en leur spécifiant que cet argent était dédié aux CRP; depuis, les 10 CRP financés reçoivent donc leur subvention de leur instance régionale de santé et de services sociaux (maintenant les CISSS et les CIUSSS). L’enveloppe qui finance les 10 CRP financés est toujours logée au MSSS qui envoit, bon an mal an, les crédits aux 10 instances régionales concernées, maintenant les CISSS et les CIUSSS.

Par ailleurs, le MSSS a établi des critères à respecter pour reconnaître un CRP et ce sont les instances régionales de la santé qui se voient confier la responsabilité de reconnaître si un organisme-aspirant CRP se qualifie. (Cet organisme doit d’abord être reconnu par son réseau d’appartenance : le Réseau des CRP du Québec.) L’Agence de Laval a reconnu Mieux-Naître à Laval en 2013 et a demandé son financement au MSSS mais ne l’a toujours pas obtenu.

Est-ce que toutes les entreprises d’économie sociale doivent être subventionnées?

Ces entreprises sont extrêmement variées et plusieurs reçoivent du financement public pour pouvoir réaliser leur mission. Par exemple à Laval, la majorité des entreprises d’économie sociale reçoivent du financement gouvernemental : nous avons les informations pour 16 des 22 entreprises membres du Pôle régional d’économie sociale; ces dernières reçoivent en moyenne 316 811 $/année, le soutien variant de 43 969 $ à 951 470 $ par année. Rappelons que ces entreprises ont toutes une mission sociale, telle que la réinsertion ou le maintien à domicile. Dans le cas des CRP, la clientèle participe aux coûts des services grâce à des grilles de tarifs modulés suivant le revenu du ménage.